La municipalité n’a eu de cesse de déclarer l’école « priorité du mandat ».

Pourtant dans les actes, elle a renoncé à atteindre cet objectif et n’a pas fait le choix de préserver cet espace essentiel pour les apprentissages et la lutte contre les inégalitéslorsqu’elle a engagé le plan de destruction des services publics municipaux.

De nombreuses décisions prises depuis 2014 ont ainsi impacté négativement le quotidien des écoliers grenoblois :

Baisse des dotations aux écoles ;  fin du péri-scolaire 100 % gratuit ; abandon des classes passerelles ; baisse des subventions aux associations socio culturelles ;  fermeture de trois bibliothèques de quartier accueillant les classes et l’aide aux devoirs ;  suppression des agents qui sécurisaient les passages piétons à la sortie des écoles ; fermeture de la section audiovisuel à l’école du Grand Châtelet ; diminution du nombre de classes vertes et des sorties au ski, …

La réduction des moyens humains mobilisés au service de l’éducation et de la santé des écoliers a elle aussi été décidée.

Le service de santé scolaire a vu ses effectifs fondre (passant de 50 ETP en 2014 à 30 aujourd’hui) et le périmètre de ses missions a été fortement réduit.  

La situation des personnels des écoles (ATSEM, agents d’entretien, animateurs du péri scolaire)  mérite un effort constant, année scolaire après année scolaire pour assurer sur la durée un niveau d’effectifs et de compétences à la hauteur des enjeux et  réduire sensiblement la précarité des contrats.

Le « plan école » lui aussi n’a cessé de prendre du retard : sur les 6 écoles annoncées, seule l’école Simone Lagrange, projet engagé au cours du dernier mandat, aura été construite. L’école Arthaud réhabilitée ouvrira bientôt et les travaux de l’école Hoche ont démarré.

Au final 35 millions sur 65 millions annoncés auront été engagés sur le mandat. On est loin des promesses de campagne !

Il est urgent de redonner tous les moyens à l’école pour préparer l’avenir des petit-e-s  Grenoblois-e-s pour mériter à nouveau le titre de « ville amie des enfants ».

A l’approche des vacances scolaires, notre groupe vous souhaite un très bel été.