C’est avec une vive émotion que nous avons appris la destruction par incendie de la salle du conseil municipal. La consternation et la colère nous ont envahis lorsque l’origine criminelle de ce sinistre a été démontrée.

Avec la plus grande fermeté notre Groupe a condamné cet acte ignoble qui aurait pu faucher la vie de salariés travaillant de nuit comme de jour à l’Hôtel de Ville. L’essentiel est qu’aucune victime n’ait été à déplorer.

Cet incendie a également rendu inaccessibles d’autres espaces et bureaux de l’Hôtel de Ville.  Nous nous félicitons que les agents du  service interne de sécurité, aient pu avec le SDIS agir efficacement pour éviter des dégâts plus importants.

Grâce à l’engagement de tous les agents et notamment de ceux qui ont vu leur activité impactée par ce sinistre, la continuité du service public et de l’accueil des Grenoblois ont pu être assurés. Nous tenons à leur renouveler notre soutien et notre solidarité ainsi qu’à la municipalité.

La remise en état des nombreux espaces détruits ou touchés par les flammes et les émanations de fumées sera longue et son coût sera considérable.

Cette salle du conseil municipal qui a été visée, a accueilli des centaines de Conseils municipaux depuis le 17 décembre 1967, date de l’inauguration de notre Hôtel de Ville. C’est donc le  cœur de la démocratie dans notre Ville mais aussi la République et ses valeurs que les auteurs de cet incendie ont voulu atteindre.

Rien ne saurait justifier de tels actes de violence et ces intentions criminelles. Il est essentiel que l’enquête en cours permette d’identifier les auteurs de cet incendie comme ceux qui ont commis d’autres incendies criminels sur notre territoire depuis quatre ans (Gendarmeries de Grenoble et de Meylan, locaux de FBI, ..) et que la justice puisse procéder à la  condamnation de ces auteurs.