Vous nous présentez aujourd’hui un bilan du plan d’actions que vous avez adopté suite au « Rapport de la Chambre Régionale des Comptes d’Auvergne Rhône Alpes « du mois de septembre 2018.

Que peut-on dire de ce bilan sinon qu’il n’a été établi que par vous-même sans échange avec les groupes d’oppositions permettant d’évaluer ou de construire contradictoirement celui-ci.

Nous vous laisserons donc la totale responsabilité de ce qu’il contient.

De plus, il ne s’est écoulé que neuf mois depuis l’adoption de ce plan. Certes cela correspond au délai légal mais c’est dans tous les cas très court pour faire un bilan.

Et cela se constate dans la faiblesse des dispositifs mis en place pour répondre aux remarques de la CRC, dispositifs somme toute assez communs voire règlementaires.

Par exemple dans la partie « Informations et suivi budgétaire, renforcer l’information budgétaire », ce n’est que la poursuite de ce qui se fait depuis plusieurs années et c’est réglementaire !

Nous souhaitons noter l’effort fait par les services concernant les réponses aux documents demandés pour le conseil municipal. Nous tenons à les  remercier pour leur réactivité et en premier lieu le service de l’assemblée qui coordonne l’ensemble de ces retours.

Néanmoins, comme c’est encore le cas pour ce conseil,  nous n’obtenons pas la totalité des documents demandés, et nous ferons prochainement un récapitulatif de tous les documents qui restent en attente de communication.

 

De même,  tous les documents ne donnent pas une information complète et je ne citerai qu’un exemple. Nous avons régulièrement demandé le bilan du « Palais des Sports »  et en fonction des années celui-ci était plus ou moins conséquent. Le document transmis à l’occasion du précédent conseil concernant le bilan 2018 se présentait sous la forme d’un simple recto A4. Est-ce bien sérieux ?

Rappelons tout simplement nos demandes multiples et répétées concernant le bilan de votre plan de destruction des services publics que nous n’avons toujours pas reçu. Nous réitérons également, conseil après conseil que nous soient présentés le bilan social de cette collectivité et « l’état des non-titulaires » à la ville.

 

Par contre nous continuons à déplorer le défaut d’information à l’ensemble des élus municipaux concernant les décisions que vous prenez dans le cadre de ce mandat.

Spontanément votre culture qui consiste à cacher vos décisions aux oppositions se poursuit sans aucun changement.

Ce conseil municipal donnera l’occasion de pointer plusieurs délibérations illustrant cela mais il est d’ores et déjà possible de citer deux exemples parmi les plus récents

•          aucune information au conseil municipal concernant report de ce que vous avez nommé « rafraîchissement  de la place Victor Hugo » pour un montant de 1,4 millions d’euros ? Sans question de notre part en commission ressources n’aurions aucune information au sujet de cette opération qui concerne une des places les plus importantes de notre ville

•          aucune information concernant le report de la mise en place de la pelouse de l’esplanade. Celle-ci devait pourtant être réalisée pour cet été

 

En ce qui concerne l’information budgétaire nous considérons toujours que celle-ci n’est pas au rendez-vous et que des opérations connues de vous-même lors de l’élaboration du budget ne sont pas présentées au conseil municipal et prises en compte dans la construction de celui-ci

Rien dans le BP 2019 ne concernait  l’accélération de la fusion Actis/Grenoble Habitat dont le dossier devait pourtant être étudié jusqu’en 2021

 

Concernant la culture de sobriété, vous vous engagez à mettre en oeuvre les dernières actions du plan d’austérité prétendu « de sauvegarde »   de 13 millions d’euros sur 3 ans …

Dans le même temps, vous changer toutes les poubelles de tri de la ville pour un montant de 300 000 euros !!  Comprenne qui pourra … Nous,  nous avons un peu de mal !

 

Dans la partie « Vie de l’Assemblée » vous intégrez le déploiement du logiciel Idylle permettant le recueil des demandes des Grenobloise et Grenoblois, de les classifier, les attribuer au bons service et clarifier la procédure… afin de répondre  dans un délai d’un mois !

De ce point de vue chacun le sait il y a beaucoup à faire.  Une réponse c’est déjà un progrès mais dans certains cas un mois c’est très long.

 

En ce qui concerne la mise en place d’un comité de suivi du patrimoine ouvert aux oppositions, que vous mentionnez dans le document, nous sommes bien-sûr ravis d’apprendre son existence à la lecture de ce document et espérons que vous n’attendrez pas la fin du mandat pour le mettre en place.

 

Quand on parle de gestion communale, on parle avant tout de personnel et de service public, alors je vais me permettre une petite digression.

Contrairement à ce que laisse penser votre plan d’austérité, vous nous avez assuré tout à l’heure penser à tous les services publics et avoir étendu le sujet à juste titre aux barrages hydrauliques. D’autre part vous vous voudriez exemplaire en matière de consultation des citoyennes et citoyens, alors je vous fais une proposition qui mettrait votre parole en acte :

Le groupe EAG a évoqué incidemment dans sa question orale, le projet de privatisation de l’Aéroport de Paris et la campagne engagée pour atteindre les quatre millions de  signatures de soutien nécessaires au projet de loi référendaire permettant d’empêcher ce mauvais coup.

Monsieur le maire, organisez, comme l’ont déjà fait certaines communes, une permanence municipale pour recueillir les signatures des Grenobloises et Grenoblois.

Pour terminer, nous considérons que le suivi de ce plan d’action a vocation à se poursuivre dans les mois qui viennent et au-delà de l’obligation réglementaire  !