Intervention d’Anouche AGOBIAN

Je souhaite rappeler en préambule l’importance de la tolérance, du bien vivre ensemble et de l’équité de traitement pour tous dans notre Cité.

Il me semble important de redire ici, au sein de notre assemblée, qu’aucun propos haineux, raciste ou discriminant ne saurait être toléré !

Je tiens également à préciser que chaque élu de notre groupe votera cette délibération librement comme il l’entend ou comme l’indique la position nationale du parti qu’elle ou il représente. Nous avons toujours procédé ainsi car la démocratie au sein de notre groupe est et restera primordiale jusqu’à la fin de ce mandat.

Je tiens également à rappeler que nous sommes la continuité de grands élus comme Jean-Philippe MOTTE, Georges LACHCAR et Michel DESTOT qui n’ont eu de cesse de favoriser le dialogue entre la collectivité et les représentants interreligieux.

Enfin, je tiens  dire aux musulmans de Grenoble et ceux de Teisseire qu’il est important de continuer à les accompagner afin de favoriser les échanges et les rencontres pour encore mieux connaitre l’histoire et les pratiques de cette religion, qui n’en déplaise à certains ici, fait partie du bloc des religions monothéistes implantées dans notre pays.

Ce débat  n’est pas nouveau, il faut simplement qu’il s’appuie sur l’article 2 de la loi de 1905 et ainsi clarifier les questionnements qu’il est normal en tant qu’élu de se poser sans autre arrière-pensée ou fantasme obscurantiste.

Lors de la première délibération portant sur ce sujet, nous avions déjà demandé une extrême vigilance quant au financement de cette mosquée. Or, nous constatons que la plateforme « Hello asso » qui héberge les dons tolère l’anonymat.

Comment est-il alors possible de garantir la transparence totale concernant la provenance des financements comme il l’est stipulé dans la loi ?

On s’aperçoit également que l’association n’a réuni que 700 000 euros en 2 ans, alors que le projet concerne un budget d’environ 4 millions d’euros en investissement et 25 000 euros par an en fonctionnement.

Pourquoi s’empresser alors de céder ce bien aujourd’hui alors qu’il n’y a encore aucune garantie du financement total du projet ?

Existera-t-il une clause dans le contrat de cession qui stipulera que seul ce projet pourra être construit sur ce tènement et que le cas échéant, c’est la mairie et seulement la mairie qui pourra à nouveau acheter ce bien au même prix que celui de sa vente !

Il est noté dans l’avis des domaines que les vestiaires actuellement implantés sur cette emprise à détacher devront être démolis et reconstruits par ailleurs. Où vont être reconstruit ces vestiaires ?

De plus, la ville a programmé le dévoiement des réseaux sur l’ensemble du tènement. Quel va être le cout de ces travaux pour la ville ?

Enfin, doit-on considérer que cette mosquée sera un lieu de culte de proximité ou pourrait devenir la grande mosquée de Grenoble ?

Nous vous demandons la plus grande transparence dans la gestion de ce projet dans le strict respect de la loi de 1905 et de tenir informés les élus du conseil municipal sur l’avancement de celui-ci.

Je vous remercie pour vos réponses.