tetiere

Tribune de groupe dans Gre.mag : Démocratie locale – les reniements de la majorité

Lors du dernier Conseil Municipal, Eric Piolle, Maire de Grenoble,  avait une opportunité, celle de restaurer la confiance avec les grenoblois après 1 an de mobilisation du collectif des bibliothèques et plus d’une dizaine de conseils municipaux perturbés suite à l’annonce du plan de destruction des services publics.

Malheureusement, en refusant de soumettre à la votation citoyenne la pétition portée par le collectif « Touchez pas à mes bibliothèques » et ce, malgré les plus de 4000 signataires (2000 suffisent pour qu’une votation citoyenne soit organisée), il a renié tous ses engagements pris à grand renfort de communication durant la campagne électorale.

Pourtant, lorsque les modalités de votation citoyenne ont été présentées, notre groupe a bien alerté sur les risques encourus :

Risques juridiques, car cette modalité n’est ni consolidée juridiquement, ni même actée par une délibération et par le règlement intérieur de notre collectivité.

Risque politique, également à déterminer le seuil par lequel une votation citoyenne trouverait la légitimité attendue.

Sur proposition de notre groupe, nous avions obtenu la création d’un comité de suivi de l’initiative citoyenne, composé de représentants des groupes politiques, des Conseils Consultatifs Indépendants et des Unions de quartier. Des préconisations d’amélioration du dispositif ont été transmises au Maire. Il est hélas fort à craindre que cela ne reste que lettre morte et ne confirme ses positions très fermées.

Ainsi, les deux démarches de votation citoyennes ont été bafouées.

Celle portant sur le stationnement a été rejetée (66 % des votants souhaitaient pourtant l’abrogation de la délibération sur le stationnement),

Celle demandant la réouverture des bibliothèques a été refusée alors même que les conditions sont respectées.

En agissant ainsi, la majorité municipale renie ses propres engagements et acte l’enterrement d’un fleuron grenoblois : la démocratie locale.

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire