tetiere

Tribune de groupe dans Gre.mag – Rapport CRC – La propagande mensongère de la municipalité au grand jour

Le chiffon rouge de la « mise sous tutelle » brandi massivement par la Municipalité à son arrivée en 2014, n’était que mensonge au service de sa propagande. Il s’agissait pour elle d’accuser grossièrement l’ancienne municipalité « d’insincérité budgétaire », de jouer la carte du catastrophisme financier, pour justifier un plan dit de « sauvegarde » qui n’était en fait qu’un plan de destruction massif du service public.

Pour objectiver la situation, notre groupe avait demandé un audit financier indépendant qui aurait permis de constater l’état réel des finances de la ville en 2014. La municipalité a préféré une analyse rétrospective « faite maison » censée valider sa communication délétère.

Les faits nous donnent raison : le rapport des juges indépendants de la CRC a rendu un avis précis et définitif sur la situation en 2014 et son évolution depuis. S’il pointe une situation financière dont la fragilité est récurrente et historique, il n’évoque ni les termes  «d’insincérité budgétaire » ni « de mise sous tutelle ».

La municipalité a surjoué « la crise » avec le personnel municipal et avec les Grenoblois faisant le choix de la propagande pour justifier et se dédouaner des décisions qui ont dégradé le service public communal.

Par contre, le rapport donne un éclairage édifiant sur la gouvernance de la ville par cette municipalité. Notamment, elle relève des irrégularités dans la procédure des marchés publics et des manquements graves au fonctionnement normal de notre collectivité. Il est impératif que les recommandations de la CRC soient mises en œuvre concernant la méthode de travail, la transparence sur les dossiers municipaux et l’information aux élus-e-s d’opposition.

Le budget 2019 sera débattu prochainement, le devoir de transparence aurait dû conduire à organiser des réunions publiques dans tous les secteurs de la Ville afin de débattre avec les Grenoblois-e-s des orientations budgétaires et des projets d’avenir pour leur ville. Rien de tout cela !

Malgré les promesses démagogiques faites en 2014, la démocratie locale et l’information municipale sont corsetées comme jamais.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire