tetiere

Courrier adressé à Eric Piolle concernant le Théâtre municipal.

La lecture de la presse du mercredi 30 mai a surpris les membres de notre groupe qui participent à la commission « ville émancipatrice ».

En effet, un article du « Petit Bulletin » fait mention d’une conférence de presse organisée en votre présence et celle de l’adjointe en charge des cultures madame Corinne BERNARD sur l’évolution du projet artistique et culturel du théâtre municipal de Grenoble.

Notre étonnement est double :

  • La qualité des personnes en charge du projet n’est pas pour nous un sujet. Elles sont connues et reconnues pour leur travail et Pascale HENRY en particulier est une figure forte et marquante de la scène culturelle Grenobloise. En revanche, l’absence de présentation de l’évolution du projet en commission et en conseil municipal  préalablement à votre annonce est regrettable. Nous ne sommes plus étonnés de ce fonctionnement qui devient votre marque de fabrique et qui voit les circuits d’information et de travail internes à la mairie, systématiquement foulés au pied. C’est regrettable lorsqu’il s’agit d’un projet qui doit donner à un équipement municipal emblématique une orientation dont il faut souhaiter le succès plein et entier. Nous aimerions savoir pourquoi, une fois encore, vous avez choisi de privilégier l’annonce publique au travail et à l’information des conseillers municipaux ?
  • Notre étonnement en revanche devient malaise lorsque nous lisons dans ce même papier que lors de la conférence de presse, puisque cela est relaté dans l’article sus-cité, la situation professionnelle et personnelle en terme de santé d’un agent municipal, en l’occurrence la directrice actuelle du Théâtre Municipal est évoquée sans précaution particulière. Cela amène plusieurs questions auxquelles nous vous demandons de bien vouloir nous apporter les réponses les plus précises possibles. Le projet et l’annonce de celui-ci ont-ils été construits en concertation et en respectant l’information minimale avec l’actuelle directrice du Théâtre Municipal ? Quelle sera la place de cette dernière dans le projet annoncé lors de son retour dont nous ne connaissons pas la date ? la directrice du Théâtre Municipal a-t-elle donné son accord explicite pour que sa situation personnelle soit évoquée publiquement ?

 

Par ailleurs lors de ce même point presse, la recherche de financements complémentaires pour faire vivre le projet artistique est évoquée.  Qui sera en charge de ce travail, et quelle somme nécessaire devra être récoltée pour que celui-ci puisse se développer dans les meilleures conditions ?

Vous comprendrez que l’ensemble de ces questions n’est pas secondaire. L’on ne peut adopter des postures politiques lors des débats nationaux sur l’évolution du droit du travail et faire potentiellement abstraction des règles les plus élémentaires de ce droit et de la protection qui est due à chaque salarié de la ville. Par ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir que le dossier du Théâtre Municipal est toujours sensible et symboliquement important. La question du budget de fonctionnement du projet qui se met en place mérite aussi d’être précisée. Que vous choisissiez d’annoncer cette nouvelle est normal, il aurait été préférable de le faire dans le bon ordre après avoir présenté celui-ci aux élu-e-s de la ville. Nous regrettons ce choix de communication et attendons de votre part les nécessaires clarifications que votre intervention nous amène à demander publiquement et non dans le cadre du travail classique des commissions municipales.

En vous remerciant du retour rapide que vous ne manquerez pas de nous faire parvenir, je vous prie de croire, monsieur le maire, en l’assurance de notre considération.

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire