tetiere

Conseil municipal du 9 juillet – Convention avec la CD dans le cadre de Gren’ de projets

Intervention d’Anouche AGOBIAN

Nous avons été favorables au dispositif Gren’de projets et a participé à la première phase avec enthousiasme.

La délibération votée lors du Conseil Municipal du 25 septembre 2017 actait un règlement officiel et un agenda avec notamment :

  • La remise des projets finaux en juillet
  • Le comité de sélection en septembre

Ne voyant aucune convocation venir pour le comité de sélection,  nous vous avons interrogé  et votre réponse a été :

« La remise des dossiers par les porteurs de projet est  prévue le 21 septembre 2018.

Ces dossiers seront analysés techniquement par les services avant transmission aux membres du comité de sélection 15 jours avant celui-ci. Le comité de sélection a été fixé au 4 décembre2018.

Sans prévenir les membres du jury, ni le Conseil Municipal d’ailleurs,  vous avez d’autorité fait le choix de décaler les étapes de ce calendrier qui actait pourtant des dates imposées pour tous.

Il aurait peut-être été judicieux de proposer une nouvelle délibération pour voter un nouvel agenda et ainsi cadrer administrativement ce nouveau planning !

Et voici qu’à ce dernier conseil avant les vacances d’été, nous devons acter une convention de partenariat qui a pour but d’une part

  • d’aider les candidats a structurer leur projet par l’apport de conseils de nature économiques, financiers et/ou juridiques,
  • d’accompagner la ville de Grenoble dans l’analyse des dossiers des candidats en vue de la sélection finale proposée par le Comité de sélection ainsi que dans la mise en oeuvre des projets retenus.

C’est une très bonne idée, nous partageons totalement les termes de cette convention.

Cependant, vous auriez pu y penser bien avant de lancer gren’de projets.

Ma première interrogation est sur l’équité pour tous les dossiers rejetés lors du premier jury au regard de leur manque de capacité financière ! Personnellement, si j’avais su que la Caisse des dépôts pouvait ainsi être sollicitée, je me serais positionnée d’une manière totalement différente sur certains dossiers.

Comment peuvent réagir les porteurs de projets non retenus ?

Ma deuxième interrogation est de bien identifier le risque que la Caisse des Dépôts à la fois juge et partie puisse sélectionner les projets avec un prisme financier et non pas par les autres intérêts des projets eux-mêmes !!!

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire