tetiere

Conseil Municipal du 25 septembre 2017 – Voeu relatif à la tarification de la Semitag

Intervention de Patrice VOIR au nom du Groupe

Alors qu’au même moment, après Aubagne en 2009, l’agglomération de Niort instaure la gratuité des transports et que la ville de Dunkerque se prépare à le faire,  le SMTC a procédé au cours de l’été à une augmentation des tarifs applicables depuis le 1er septembre 2017.

Si l’augmentation moyenne des tarifs a été de 3,3 % soit trois fois supérieure à l’inflation (0,9% sur un an), elle l’a été de 5 % pour la tranche 25/64 ans, de + 3%, pour les 65/74 ans et de …

+ 278% pour les plus de 75 ans.

Cette augmentation soudaine, non concertée et dans des proportions invraisemblables a soulevé incompréhension, désaccord, mécontentement et à juste titre colère des usagers concernés.

Légitime colère dont l’association alertes, dans un courrier en date du 12 juillet adressé au président du SMTC et à ce jour toujours sans réponse, et l’ADTC se sont fait les porte-parole.

Quand le 11ème baromètre Ipsos/SPF paru le14 septembre 2017 confirme l’appauvrissement des plus âgés, dont un nombre croissant peine à manger à sa faim et à se soigner, le triplement de 36 euros à 136 euros pour un abonnement annuel soit  une augmentation de 278% pour les plus de 75 ans, à laquelle s’ajoute une hausse de la CSG et le blocage des pensions et retraites est proprement inacceptable.

Pour mémoire, il n’est pas inutile de rappeler qu’en 2014, les + de 75 ans bénéficiaient encore de la gratuité en dehors des heures de pointe.

Pour justifier cette augmentation insupportable des tarifs pour les + de 75 ans,  plusieurs arguments ont été donnés  par le SMTC :

  • « Il faut « trouver de l’argent »

Pourtant le SMTC n’en manque pas lorsqu’il s’agit de déployer à marche forcée le dispositif « Cœur de Ville, Cœur de Métropole » ou de proposer à 1000 métropolitains de « plaquer leur caisse » en bénéficiant d’abonnements gratuits ou à tarifs réduits

  • « il a fallu faire « des arbitrages ». »  « les retraités font partie de la catégorie des revenus les plus élevés ». « Plus on progresse dans l’âge, plus on a des revenus moyens élevés. Les plus âgés sont ceux qui ont les revenus moyens les plus élevés. Si on voulait vraiment la justice sociale, c’est eux qu’on ferait payer le plus cher » Comme le note alertes dans son courrier c’est à croire qu’il en est qui souhaitent la guerre des âges.

C’est une politique discriminatoire et d’exclusion. La mobilité est un droit et une nécessité pour faire métropole. Un droit dont on risque de priver nombre de nos séniors accentuant ainsi leur isolement.

La solidarité ce n’est pas cela, la solidarité c’est à chacun selon ses besoins, de chacun selon ses moyens.

Aujourd’hui :

Parce qu’une réflexion concertée sur la tarification s’avère indispensable

Parce que la mobilité est un droit et que l’accès aux transports en commun reste un moyen de socialisation et de vivre ensemble pour beaucoup de personnes âgées

 

Le conseil municipal demande à Monsieur le Président du SMTC

  • De revenir sur l’augmentation des tarifs pour les + de 75 ans appliqués depuis le 1er septembre 2017  par le rétablissement des tarifs précédents

D’engager une véritable concertation rétablissant la gratuité pour les plus faibles revenus

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire