tetiere

Conseil municipal du 18 décembre 2017 – A480 Avis Ville de Grenoble

Intervention de Marie José SALAT

Pour notre part, nous sommes satisfaits des points d’avancée et de la progression de ce projet qui est évidemment très complexe et pourtant indispensable pour notre territoire.

Les différents partenaires et acteurs ont su se mobiliser, travailler ensemble, avancer de façon concertée sur un certain nombre de sujets. Les signataires du protocole d’intention et les maîtres d’ouvrage ont poursuivi ce travail partenarial notamment depuis les délibérations prise cet été en juillet au Conseil municipal et au Conseil métropolitain. Nous devons donc saluer ce travail

De là ressortent des points d’avancée comme des points de vigilance à porter dans les discussions à venir. Parmi les points de progrès notons le travail partenarial entre l’AREA, la ville de Grenoble, Grenoble Alpes Métropole relatif à l’insertion environnementale et urbaine du diffuseur de Catane même si des progrès peuvent encore être réalisés.

Parmi les sujets qui restent à conforter et améliorer, la problématique de la digue du DRAC pour laquelle des dispositions renforcées doivent être intégrées, la qualité d’ensemble à assurer dans la conception et la réalisation de l’aménagement global incluant Rondeau, A 480, prolongement de la promenade piétonne le long du DRAC.

Nous avons donc eu ces débats ici même en juillet dernier. Nous n’allons pas revenir sur l’ensemble de ces questions simplement pour noter que ces avancées, ces progrès et ces nouvelles convergences de vues et d’avis sur ces sujets nécessitent encore des améliorations au moment où l’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique est en cours de prescription.

Mais l’objectif que nous devons tous partager, c’est tout faire pour que ce projet aboutisse, aille jusqu’au bout et évidemment beaucoup de travail reste à faire.

Si nous partageons un certain nombre de recommandations qui sont formulées dans cette délibération, nous aurions néanmoins préféré un délibéré qui tout en marquant un niveau d’exigence affirmée soit exprimé dans des termes plus modérés.

Exigence n’est pas intransigeance. De quoi freiner, détériorer la qualité des échanges qui pourraient aussi traduire votre frilosité face à ce projet.

C’est pourquoi la formulation même de ce délibéré nous amène pour notre part à nous abstenir.

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire